La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 09h30 05 62 33 96 60
logo Biocoop
Biocoop Pays de Lourdes

Cocotte et nous, une exploitation à taille humaine pour de bons œufs frais !

Cocotte et nous, une exploitation à taille humaine pour de bons œufs frais !

À partir du 25/05/2020

Jean-Yves Aubin fait partie de ces producteurs bio – de plus en plus nombreux – pour qui le choix d'une agriculture qui respecte l'homme et le vivant est l'aboutissement d'un parcours de vie et de réflexion. Portrait de notre nouveau fournisseur d’œufs, que nous avons choisi d'accompagner dans sa démarche vers le bio à taille humaine, et qui nous le rend bien en livrant ses œufs extra frais 2 fois par semaine (mardi et vendredi) !

Comment est née « Cocotte et nous » ?

Jean-Yves Aubin : Ce projet est avant tout issu d’une envie de liberté. Fils d’agriculteur, j’ai eu plusieurs élevages dans l’agriculture conventionnelle. J’ai vécu ce cercle vicieux qui a très bien été décrit au cinéma dans « Roxane » ou encore, plus récemment dans « Au nom de la terre » : la coopérative qui vous incite en permanence à faire plus de quantité, plus d’investissements... pendant ce temps, vous constatez que vos revenus vous suffisent à peine pour vivre pendant que vos dettes augmentent, et vous ne voyez pas d’issue. Il a fallu que mes proches me fassent ouvrir les yeux sur ma situation et m'apportent leur soutien pour que je puisse réaliser mon rêve : produire et commercialiser des œufs bio à une échelle locale, en circuits courts, en dehors de la grande distribution.

 

Parlez-nous de votre exploitation...

Jean-Yves Aubin : J’ai démarré il y a 6 mois avec 2 bâtiments de 500 poules, je souhaite en accueillir jusqu’à 1500, pas plus. Elles sont en plein air, elles ont de l’espace, et sont nourries de céréales bio – pour lesquelles je recherche encore un fournisseur local indépendant – et soignées de préférence en phytothérapie. Quand elles seront moins productives, je profiterai des infrastructures locales conçues pour les petits producteurs (abattoirs et conserveries de Lembeye et de Lourdes) pour les transformer en conserves. La liberté de décider ce qu’il advient de mes poules et à quel moment, cela veut dire beaucoup pour moi ! Car il faut savoir que dans l’agriculture industrielle, même biologique, les éleveurs ne maîtrisent rien : un beau jour, ils voient arriver le camion qui vient prendre leurs poules, et quelques mois plus tard, reçoivent une somme dé-ris-oire... Avec « Cocotte et nous », je suis sorti de la folle spirale de l’investissement permanent et de la quantité : je peux m’occuper des poules, de leurs œufs, et de mes clients ! 

L’œuf est un aliment de base, une protéine peu chère, savoureuse, qui se cuisine de mille façons... Quels sont vos conseils en cuisine ?

Jean-Yves Aubin : Oui, l’œuf est un aliment à part, presque magique ! Symboliquement, il nous rappelle à la simplicité, à l'essentiel. Côté cuisine, le plus important, c'est la fraicheur ! Plus un œuf est frais, meilleur il est ! Et ce, quelle que soit la préparation choisie. Et pour vous en assurer, c’est simple : un œuf est frais quand son blanc est bien compact, qu’il reste bien autour du jaune. Pour finir, j’aurais envie de partager avec vous deux recettes simples et délicieuses que j’affectionne particulièrement : les œufs cocotte et la crème renversée. A vos cuillères en bois !

Retour