La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 09h30 05 62 33 96 60
logo Biocoop
Biocoop Pays de Lourdes

Les petits gâteaux du Pibeste : tout nouveau, tout bio !

Les petits gâteaux du Pibeste : tout nouveau, tout bio !

À partir du 06/08/2018

Biocoop Lourdes
Arrivée en janvier à Ger, entre Lourdes et Argelès-Gazost, Camille Leydier a commencé à produire et à régaler nos papilles de ses pâtisseries bio à base d’ingrédients locaux dès le début de l’été. Avez-vous repéré ses gourmandises sucrées et ses tartes salées au rayon traiteur de votre magasin Biocoop Pays de Lourdes ? Attention, elles sont irrésistibles !

Comment est né ce projet de pâtisserie bio et locale ?

La création des « petits gâteaux du Pibeste » n’est pas seulement un projet professionnel : elle s’accompagne d’un changement radical de vie, décidé il y a quelques années avec mon conjoint. J’étais chargée de projet dans le domaine des lignes électriques aériennes à Toulouse, et j’ai décidé de partir dans les Pyrénées, de me former à un métier manuel, artisanal, en accord avec mes aspirations. J’ai obtenu un congé de création d’entreprise, passé un CAP Pâtisserie, et trouvé un lieu de vie et de travail. Arrivée à Ger avec ce projet de pâtisserie à base d’ingrédients locaux de qualité, j’ai eu la chance de très vite faire les bonnes rencontres, qui m’ont ouvert à un réseau dynamique et bienveillant, sans lequel je n’en serai pas là aujourd’hui.



Il y a 6 mois vous partiez de rien… Vous n’avez pas perdu de temps !

En effet, et ceci grâce à toutes les personnes qui m’ont soutenues depuis janvier : j’ai reçu un accueil incroyable ! J’ai très vite fait connaissance avec ceux qui allaient devenir mes fournisseurs : Côme Germani (EARL Mariège à Labatut-Rivière, dans le nord du département) pour la farine, Jean-François Carrère à Sarriac-Bigorre pour les œufs, Benoît Cockenpot de Vier-Bordes pour le fromage de chèvre, et Yoann et Jérémy des jardins du Davantaygue à Ayros-Arbouix pour les légumes des pizzas et tartes salées. Tous mes autres ingrédients proviennent de la Biocoop de Lourdes et de Restobio à Tarbes. Mon seul regret, c’est de n’avoir pas trouvé de producteur de lait local en agriculture biologique… Cela viendra peut-être ! J’ai, en parallèle, aménagé une partie de ma maison en laboratoire pâtissier de 40m2 au normes, comprenant tout le matériel nécessaire.

D’où vous vient cette volonté farouche de travailler avec le local ?

Pour moi, notre plus grand pouvoir de citoyen aujourd’hui, c’est notre capacité à bien consommer, c’est-à-dire à choisir les produits que nous achetons en cohérence avec les valeurs que nous souhaitons voir prospérer. A titre personnel, je consomme autant que possible des aliments produits le plus proche possible, fabriqués avec des matières premières de qualité, dans des conditions sociales justes et sans nuire à l’environnement. Alors, pour favoriser le développement des circuits courts sur ce territoire que j’affectionne, j’ai fait le pari de développer une activité artisanale et locale, avec un réseau de producteurs de qualité, et de promouvoir ainsi ces bons produits du terroir !



Parlez-nous de ce que vous produisez dans votre « laboratoire »…

Les pâtissiers parlent de laboratoire, car la pâtisserie fait intervenir la chimie : il faut être précis sur les températures, les durées… Mais mes recettes sont, bien sûr, totalement exemptes de produits chimiques ! Pour le moment, j’ai concentré ma production sur les cookies, sablés bretons, madeleines, meringues, brownies, cannelés, cakes aux noix ou aux fruits confits, tartelettes chocolat/praliné.  Je peux aussi, sur commande, réaliser des viennoiseries, tartes grand format ou cupcakes pour les anniversaires… Mais, bizarrement, mon péché mignon du moment est du côté salé : c’est la pizza tomates/oignons/chèvre, pour laquelle je prépare une pâte aux herbes… un délice !


Retour