La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé 05 62 33 96 60
logo Biocoop
Biocoop Pays de Lourdes

Le Labo Altho à la pointe de l'aromathérapie !

Le Labo Altho à la pointe de l'aromathérapie !

À partir du 28/02/2019

Le Laboratoire ALTHO n’est pas une entreprise comme les autres : basé dans le Gers sur la commune de Montfort, un village pionnier en agriculture biologique, le labo Altho produit une gamme de produits liés à l’aromathérapie dans le respect d’une éthique de travail extrêmement stricte, à la recherche de la meilleure qualité, sans compromis. À l’origine de ce projet hors du commun, Thomas Rostaing, spécialiste de l’extraction végétale et fils de paysan en agriculture biologique dans le 47.
 

Biocoop Lourdes : Grâce à vous, nous avons accès à des huiles essentielles bio et locales, c’est une vraie chance ! Racontez-nous la fabrication de ces huiles essentielles.

Thomas Rostaing : Tout d’abord, ce n’est pas grâce à moi, mais grâce à l’équipe du Labo Altho, une vingtaine de personnes dans les Sud-Ouest (Gers et Lot-et-Garonne). C’est une équipe très dynamique et compétente dans de nombreux domaines : agriculture, analyses, qualité, règlementation, R&D (formulation), Production, Logistique. Nous travaillons comme des chercheurs, comme des artisans : nous parcourons le monde à la recherche des meilleures graines ; nous réalisons des essais pour cultiver tout ce que nous pouvons en France. Nous cultivons aujourd’hui 80 hectares de plantes médicinales bio dans le sud-ouest de la France et d’autres terres sous d’autres latitudes (330 hectares par exemple à Madagascar).

Nous développons des partenariats avec des pépiniéristes, mais aussi avec agriculteurs pour pouvoir accompagner notre croissance dans le Gers. Depuis 2012, nous avons développé une expertise sur 22 plantes médicinales, que nous avons adaptées au territoire. Cette année, 3 nouvelles espèces sont en cours de test. Grâce aux analyses poussées que nous réalisons, nous sommes en mesure de garantir que nos produits répondent aux normes de qualité de l’aromathérapie. Nos huiles essentielles répondent toutes à 2 critères de qualité, à savoir : elles sont chémotypées (HECT), et botaniquement et biologiquement définies (HEBBD).

Nous nous assurons aussi que nos produits répondent aussi aux critères de qualité de la Bio en contrôlant que nos plantes n’ont pas subi de pollutions croisées (pesticides notamment), à travers une analyse systématique de tous les lots.  

 

Biocoop Lourdes : Vous faites de l’aromathérapie high-tech ?

Thomas Rostaing : Le travail de la plante est primordial pour garantir une belle qualité d’huile essentielle. Pour le simple cas de la lavande, beaucoup de parcelles sont plantées avec des hybrides sélectionnés pour leur rendement en huile et pour le résultat sur quelques molécules attendues dans la plante. L’huile produite issue d’un seul génome de plante va donner une huile pauvre olfactivement. Notre choix s’est orienté naturellement vers une culture de population. Aucun pied de lavande ne ressemble à son voisin. Grâce à cette méthode de bon sens, nos lavandes sont moins fragiles aux maladies garantissant non seulement une production sur le long terme mais aussi une qualité irréprochable avec une palette de couleurs d’arômes à la hauteur de nos attentes.

Pour la transformation, nous faisons autant appel aux techniques ancestrales qu’à des technologies récentes. La technique de distillation à basse pression a plus de 6000 ans. Nos outils de distillation reprennent ces techniques mais avec des apports technologiques de pointe afin d’optimiser nos extractions en terme de qualité et de rendement. Nous avons par exemple amélioré l’outil à travers un travail de purification de l’eau en amont pour avoir une base de distillation de qualité. N’oublions pas que la culture biologique ne représente que 2 % de la production mondiale agricole… il est facile de comprendre que notre environnement et notamment l’eau de nos nappes phréatiques regorgent de nitrates, phosphates, pesticides, produits pharmaceutiques,… C’est pourquoi il est primordial pour nous de purifier l’eau utilisée pour la distillation, aussi couteux que cela puisse être. Notre système de refroidissement est aussi un bijou de technologie, et nous permet de garantir une qualité d’extraction exceptionnelle.

La haute pression est plus rapide, beaucoup plus rentable, et c’est bien sûr la technique la plus répandue aujourd’hui. Mais cette technique poussée vers le rendement dénature les plantes et appauvrit leur pouvoir d’action thérapeutique. Pour exemple la distillation d’une lavande en haute pression prend 20 min, chez nous 1h20… le temps joue un rôle primordial.

Nous travaillons comme on a toujours travaillé les plantes médicinales : avec beaucoup de douceur, en reprenant les gestes manuels, du semis à la récolte. Nous parvenons ainsi à des résultats exceptionnels en termes de qualité thérapeutique et de parfum : notre huile essentielle de lavande, pour ne parler que d’elle, contient plus de 200 molécules, et présente toute la richesse des « essences » d’autrefois.

 



Biocoop Lourdes : quels sont vos projets pour l’avenir ?

Thomas Rostaing : Notre travail sur la recherche végétale, sur l’extraction végétale, sur la recherche de qualité qui est notre objectif en France fait des petits dans d’autres pays. Nos unités de production à Madagascar, Népal, Maroc et bientôt, Sri Lanka, Sénégal, Cambodge vont nous permettre de garantir une traçabilité et une qualité selon nos exigences sur beaucoup de plantes. Nous produisons déjà plus de 80 plantes dans le monde… Et ce n’est qu’un début. Nous allons continuer de valoriser notre territoire avec l’arrivée de nouvelles plantes : nous sommes en train de tester le TEA TREE dans le Gers. Un pari un peu fou mais passionnant !

Un autre chantier en cours, c’est le travail sur l’obtention de la norme qualité ISO 9001 pour l’ensemble de notre activité (culture, transformation, distribution). C’est une façon de valoriser notre travail, fait de rigueur et d’humanité. Il est également important à nos yeux de participer activement à l’accompagnement de nos produits d’une part à travers notre blog , d’autre part à travers une école d'aromathérapie, Plantes & Sens, qui propose des formations agréées.

En parallèle de notre activité, nous menons aussi, dans les pays où nous nous rendons, de nombreuses actions humanitaires en faveur de la scolarisation des enfants à travers notre association les pitchounets du monde

Retour